Abonnez vous à la lettre d'informations

Durant l’été, l’Agence Française pour la Biodiversité et ses partenaires se sont, comme chaque année, mobilisés pour veiller sur la population d’aprons du Rhône, espèce patrimoniale menacée par la sur-fréquentation touristique et par l’introduction d’une espèce envahissante, le gobie à tâches noires.Nouvelle image 22

Mise en place d’un suivi par ADN environnemental (ADNe) du gobie à tâches noires

En cohérence avec la fiche « Suivi des espèces invasives susceptibles d’impacter les populations d’aprons » du Plan National d’Action, une convention de partenariat entre l’AFB PACA-Corse et la Fédération départementale pour la pêche et la protection du milieu aquatique (FDPPMA) des Alpes de Haute-Provence a permis la mise en commun de moyens pour engager un suivi de l’impact du gobie à tâches noires sur l’apron du Rhône dans le cours d’eau du Verdon.

Dans ce cadre coopératif, les agents du service départemental AFB et de la FDPPMA ont réalisé pendant le mois d’août des prélèvements d’ADNe à l’amont du lac de Sainte-Croix (Alpes de Haute-Provence/Var), avec l'aide du Parc naturel régional du Verdon. Ces opérations techniques visent à détecter la présence de Gobie sur les secteurs où l’Apron est présent.

Une colonisation qui progresse

La présence connue du Gobie se limitait jusqu’à présent au lac de Sainte-Croix mais les résultats de cette seconde année de suivi révèlent une tendance à la colonisation des radiers et autres écoulements lotiques du Verdon amont. Cette découverte récente suggère que cette espèce envahissante pourrait désormais entrer en concurrence avec l’Apron et, par conséquent, représenter un risque supplémentaire pour sa préservation au sein d’un espace où un Arrêté interprefectoral de biotope a été pris en sa faveur.

A l’avenir, les prélèvements ADNe seront renouvelés et un inventaire quantitatif sera réalisé par le biais de pêche électrique sur les secteurs où la présence du gobie à tâches noires aura été décelée afin de mieux suivre son expansion et l’incidence de celle-ci sur les populations d’Apron du Rhône du Verdon.

 

Nouvelle image 23Nouvelle image 24 

Légende, de gauche à droite : Gobie à tâche noire et prélèvement ADNe – AFB

 

Un cahier spécial de la revue Sciences Eaux et Territoires a été récemment édité et mis en ligne: «Histoire d'une sauvegarde : l'apron du Rhône »

Ce travail est le fruit d'une collaboration entre IRSTEA, l'Agence Française de la Biodiversité, l'Université d'Aix-Marseille, le Parc naturel du Verdon, le Muséum de Besançon et le Conservatoire d'espaces naturels Rhône-Alpes.

Ce cahier se compose de 5 articles à travers lesquels le lecteur découvrira l'histoire de la mobilisation autour de cette espèce sous divers angles: la mobilisation à travers les outils de protection, la restauration de la continuité, la recherche indispensable à l'acquisition et la compréhension de la biologie de l'espèce pour sa gestion, la cohabitation entre l'apron et les Hommes. Vous découvrirez ainsi le chemin parcouru et la mobilisation des acteurs du réseau. Toutefois, il reste fort à faire. L'apron du Rhône, espèce emblématique et indicatrice de la fonctionnalité de nos cours d'eau, reste menacée d'extinction.

Un second plan national d'actions est actuellement en cours de rédaction et nécessitera l'implication de tous les partenaires techniques et financiers qui doivent rester mobiliser.

Les actions relatées dans ce cahier spécial ont été rendues possibles grâce au soutien financier et techniques des principales structures suivantes: l'Agence de l'eau RM&C, la DREAL AURA, la DREAL BFC, la Région AURA, la Région SPACA, la Région BFC, EDF, l'Université d'Aix-Marseille, IRSTEA d'Aix-en-Provence, l'AFB, la CNR, le PNR du Verdon, le SMAVD, l'EPTB Ardèche, le SMRD, la CCVD, le SMHDHL, les fédérations de pêche…

La DREAL Auvergne-Rhône-Alpes a confié au Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes la rédaction du second plan national d'actions en faveur de l'apron du Rhône. Si le bilan du PNA 2012-2016 est encourageant, il n'en demeure pas moins que l'apron reste en tête de liste des espèces pour lesquelles les politiques publiques doivent se mobiliser.

Mardi 2 octobre, le Comité de rédaction composé de structures diverses a réuni 18 personnes à Lyon afin de poser les bases du futur plan.

Une phase de consultation auprès des acteurs et structures intéressés du bassin du Rhône va être effectué d'ici le mois de janvier afin d'aboutir à une version opérationnelle du PNA Apron II en début d'année prochaine qui sera alors soumise au Comité de rédaction. Le calendrier prévisionnel prévoit d'aboutir à une version finalisée du PNA et une validation par le Conseil National de Protection de la Nature  au printemps 2019.


Le Conservatoire d’espaces naturels Rhône-Alpes, le Muséum de la Citadelle de Besançon et l’Agence Française pour la Biodiversité, en présence de la gare des Ramières, ont procédé vendredi 31 mai, à la dernière réintroduction d'aprons sur la Drôme.

Après l'arrivée des aprons en provenance de Besançon en fin d'après-midi, 4000 alevins et 46 géniteurs ont été relâchés entre Blacons et Ste Croix.

Cette opération a été réalisée conformément au protocole défini dans la stratégie 2015-2020, dans une atmosphère conviviale et avec le soleil.

Les suivis vont se poursuivre jusqu'en 2020 afin d'avoir un retour d'expérience complet de ces opérations pilotes et savoir si la population mise en place se maintient de manière satisfaisante dans la Drôme.

Vous pouvez découvrir des images aériennes de la réintroduction réalisée par Jean-Michel Faton.

D'autres images réalisées par la Citadelle de Besançon seront prochainement mises en ligne.

Les partenaires financiers sont l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée & Corse, la Direction Régionale de l'Environnement, de l'Aménagement et du Logement d'Auvergne - Rhône-Alpes, la Région Auvergne - Rhône-Alpes, la Région Provence-Alpes-Côte d'Azur et la Région Bourgogne-Franche-Comté.


 

Plus de 70 personnes étaient présentes les 7 et 8 novembre à Biovallée-Le Campus à Eurre dans la Drôme, pour la restitution du plan national d’actions en faveur de l’apron du Rhône, l’une des espèces les plus menacées de France et un formidable indicateur de la qualité de nos cours d’eau.

Le bilan du plan national d’actions 2012-2017 est globalement positif puisqu'au cours de ces cinq ans de travail  la présence de l'apron est désormais attestée sur environ 360 km contre 240 km en 2012 et sa présence serait probable et à vérifier sur 200 km supplémentaires.

Au cours de ce plan, plus d'une trentaine d'actions ont été mises en œuvre à l'échelle du bassin pour mieux connaître et faire connaître ce poisson, surveiller les populations existantes et améliorer leurs conditions de vie.

Ceci a été possible grâce à l'implication  de nombreux partenaires techniques et du soutien financier des Dreals, de l'Agence de l'eau Rhône Méditerranée&Corse, des régions Provence-Alpes-Côte d'Azur, Auvergne-Rhône-Alpes et Bourgogne franche comté, d' EDF et de la CNR.

Les participants ont également passé au crible les résultats des recherches et travaux réalisés et dégagé des pistes pour le prochain Plan national d’actions dont la rédaction aura lieu en début d'année prochaine.

Le bilan du PNA 2012-2016 et les actes de ces journées vous seront transmis en début d'année prochaine après validation du Conseil National de la Protection de la Nature.

Les médias se sont fait l'écho de ces journées dont voici quelques liens:

France 3 - Bourgogne Franche Comté - Le blog de la Loue et des rivières comtoises.

Reportage et article
« Bilan positif pour le plan national (2012-2016) en faveur de l’Apron du Rhône »

Publication d’un article en ligne le 6/11/2017 : http://france3-regions.blog.francetvinfo.fr/vallee-de-la-loue/2017/11/06/bilan-positif-pour-le-plan-national-2012-2016-en-faveur-de-lapron-du-rhone.html#more-10872

RCF Drôme

Matinale du 8/11/17 : interview de Marianne Georget, diffusion à 11h30 et 19h15 : https://rcf.fr/actualite/environnement/apron-du-rhone-une-des-especes-les-plus-menacees

Radio RDWA
Interview de Marianne Georget (CEN RA et Stéphane Morinière (Gare des Ramières). Diffusion le 9/11/17 à 17h10 et le 10/11/17 à 7h10.

http://www.rdwa.fr/L-apron-garant-de-la-sante-des-rivieres_a7573.html

Radio Zig Zag

« Bilan de 5 ans de travail en faveur de l’apron »

Publication d’un article sur le site internet de la radio le 8/11/2017 :  http://www.radiozigzag.com/news/bilan-de-5-ans-de-travail-en-faveur-de-l-apron-496