Sa reproduction

L’Apron se reproduit une fois par an, de février à avril en général, dans des eaux de 11°C à 14°C. La ponte est plus qualitative que quantitative : des œufs pas très nombreux mais plutôt gros (environ 2 millimètres, collés sur les cailloux du fond du cours d’eau), ce qui favorise la survie des jeunes car les larves écloses sont alors de plus grande taille.

Un peu avant la reproduction, les mâles ont tendance à se regrouper dans des secteurs à galets et graviers, peu profonds et assez rapides (radier). Les femelles de grande taille se retrouvent quant à elles dans les zones plus profondes. Ce sont elles qui se déplacent vers les mâles pour pondre dans le radier. Un blocage du passage jusqu’à la frayère peut alors fortement gêner le déroulement de la fraie.

Un apron vivant en moyenne 3-4 ans, il peut espérer se reproduire 1 à 2 fois !

Les aprons présentent naturellement des densités faibles sur un cours d'eau : 10 aprons sur 100 mètres de cours d'eau, c'est pas mal !

Aussi, ses populations sont fragiles, car si la reproduction se passe mal une année, voire deux années, à cause d'une crue par exemple, détruisant les œufs ou les jeunes aprons, cela peut avoir de graves répercussions…

 

géniteurs