Sa répartition

Jusqu’au début du XXe siècle, l’Apron vivait dans le Rhône et une grande partie de ses affluents sur environ 2 200 kilomètres de cours d’eau.

Dans les années 80, seulement 380 kilomètres de rivière sont encore peuplés par l'Apron. Le bilan effectué en 2001 à la fin du premier projet de préservation de l'espèce fait état de deux populations importantes dans le bassin de l’Ardèche et le bassin de la Durance, ainsi qu’une population dans la boucle suisse du Doubs.

L’important travail mené depuis 2002 permet maintenant de relativement bien cerner la répartition de l’Apron du Rhône en France ; il est présent selon nos connaissances actuelles sur environ 250 kilomètres de cours d’eau à ce jour.

Ainsi, d’après la synthèse des données historiques, l’Apron n’occupe plus que 11 % de son linéaire de présence historique ! Il aurait ainsi disparu d’une quinzaine de cours d’eau, représentant un linéaire proche de 2 000 km !

Sur la moitié nord du bassin, il ne subsiste plus que dans la boucle suisse du Doubs, puis sur la Loue, affluent du Doubs.

Sur le secteur Ardèche, il est présent sur la rivière Ardèche et son affluent la Beaume.

Sur le secteur Durance, qui représente plus de la moitié du linéaire de présence actuelle connue de l’Apron, il n’occupe plus qu’un tiers de son linéaire de présence historique. Il est présent sur une partie de la Durance, et certains de ses affluents tels que le Buëch, le Sasse, le Verdon.

 À ce jour, après les efforts de prospection depuis 2002, on peut estimer qu’il existe trois populations en France :

  • la population de la Loue,
  • la population du bassin de l’Ardèche (Ardèche et Beaume),
  • la population du bassin de la Durance (Durance, Buëch, Jabron, Asse, Sasse) et celle du Verdon, déconnectée de la Durance.

Ainsi qu’une population en Suisse :

  • la population du Doubs suisse.

carte