Abonnez vous à la lettre d'informations

Le syndicat de rivières Beaume-Drobie en partenariat avec le Conservatoire d’espaces naturels (Cen) Rhône-Alpes, la commune de Labeaume et la  Ligue de protection des oiseaux, organise une journée consacrée à la découverte de la rivière Beaume et son hôte emblématique: l'apron.

Depuis fin juin, le Cen Rhône-Alpes a mis à disposition du syndicat Beaume-Drobie un aquarium mobile avec 3 aprons issus de l'élevage de Besançon. Un espace leur est dédié à la Maison de Labeaume qui est ouvert au public du mardi au vendredi tous les après-midi.

En complément, plusieurs ateliers de découverte seront proposés le lundi 25 juillet, pour sensibiliser le grand public local et les estivants aux richesses et à la fragilité de la Beaume :

 - Le fonctionnement de la rivière, avec le Syndicat des rivières Beaume-Drobie

- Les poisson et insectes aquatiques, avec un animateur et guide pêche local

- La faune liée à la rivière avec la LPO (castor, Loutre, oiseaux)

- L'apron du Rhône, avec le Cen Rhône-Alpes, coordinateur du plan national d'actions en faveur de cette espèce

Ces ateliers auront lieu toute la journée: démarrage de chacun d'entre eux à 10h, 11h, 15h, 16h et 17h à la Maison de Labeaume.

Enfin pour clore cette journée, Gilbert Cochet interviendra plage de la Turelure à 18h30. Agrégé de sciences naturelles, conseiller scientifique  de Jacques Perrin pour le film Seasons, auteur de Fleuves et rivières sauvages chez Delachaux & Niestlé,  correspondant du Muséum national d'histoire naturelle… vous l'aurez compris, Gilbert Cochet a de multiples cordes à son arc : scientifique naturaliste, il est aussi un orateur passionnant œuvrant pour faire connaître et reconnaître la richesse de nos rivières.

Pour poursuivre avec l'actualité ardéchoise, sachez qu'une émission dédiée à l'apron a été réalisée dans le cadre des Chroniques du Hérisson de la Frapna, diffusée le vendredi 24 juin sur Fréquence 7. Vous pouvez l'écouter en cliquant ici.

2001 était la dernière mention d'observation d'aprons sur le Chassezac par l'Onema qui l'a recherché jusqu'en 2008. Les assecs répétés, associés à des habitats dégradés du à un déficit sédimentaire, rendait le Chassezac peu accueillant malgré sa connexion avec la population de l'Ardèche.

Cependant, l'espoir de retrouver des aprons était à nouveau de mise, notamment avec l'absence d'assecs depuis plusieurs années et le relèvement du débit en 2014,  puis deux bonnes années en terme de recrutement pour l'apron (2014 et 2015), espèce dont la dispersion repose essentiellement sur les juvéniles.

Ainsi, des prospections réunissant le Syndicat du Chassezac, la Fédération de pêche, l'Université d'Aix-Marseille et le Conservatoire d'espaces naturels ont été effectuées le 27 et 28 juin dernier. Au total, ce sont 16 aprons qui ont été observés, 13 individus sur la station proche de la confluence et 3 individus bien plus en amont dans le secteur des gorges, portant le linéaire de présence de l'espèce sur le Chassezac à 18 km.

Les individus observés apparaissent être majoritairement des juvéniles de l'année dernière(1+), les autres seraient des individus nés en 2014 (2+).

Ces prospections s'inscrivent dans le cadre d'un suivi environnemental pluriannuel demandé par l'Onema suite au relèvement des débits, dont le maitre d'ouvrage est EDF et confié à la Fédération de pêche de l'Ardèche.

En 2014 nous vous avions interrogé sur votre utilisation des outils existants, à savoir les expositions, les bornes interactives et les mallettes pédagogiques, ainsi que sur vos besoins.

En 2015, les deux expositions à destination des adultes et des enfants ont été réactualisées, tout comme le contenu des bornes interactives. Leur redistribution sur l'ensemble du bassin est en cours. Ces expositions ont été confiées à divers organismes partenaires sur l'ensemble du territoire rhodanien et peuvent faire l'objet de prêt temporaire pour vos activités et évènements.

Suite à la validation l'an dernier de la stratégie de réintroduction de l'apron dans la rivière Drôme, un comité de pilotage est prévu mardi 31 mai pour faire le point avec les acteurs locaux sur les opérations-pilotes de réintroduction d'aprons prévues dans cette stratégie. Ce comité de pilotage sera suivi d'une opération de relâcher de juvéniles d'aprons. Pour ceux qui souhaitent y participer, RDV est donné à partir de 18h à Blacons, sur la rive gauche de la Drôme, après le pont de la RD 164 (se garer rive droite à Blâcons et rejoindre le site à pied).

Ecouter l'interview de Marianne Georget, coordinatrice du PNA Apron,sur RCF

Prélèvements d'apronsDes opérations pilotes de réintroduction d’aprons ont démarré en 2008 dans le cadre du Life apron II afin d'en tester la faisabilité compte tenu du statut d'espèce gravement menacée d'extinction. Ces opérations étaient étroitement liées au développement de la technique de reproduction artificielle de l'apron mené par le Muséum de Besançon et des aprons disponibles pour cela (aprons de souche Beaume). Ces opérations ont eu lieu chaque année sur la Drôme avec un nombre plus ou moins important d'alevins au fur et à mesure des avancées en matière de reproduction artificielle de l'espèce. Aujourd'hui, la technique est très bien maîtrisée par le Muséum de Besançon.