Abonnez vous à la lettre d'informations

Bassin de l'Ardèche: des aprons à nouveau sur le Chassezac!

2001 était la dernière mention d'observation d'aprons sur le Chassezac par l'Onema qui l'a recherché jusqu'en 2008. Les assecs répétés, associés à des habitats dégradés du à un déficit sédimentaire, rendait le Chassezac peu accueillant malgré sa connexion avec la population de l'Ardèche.

Cependant, l'espoir de retrouver des aprons était à nouveau de mise, notamment avec l'absence d'assecs depuis plusieurs années et le relèvement du débit en 2014,  puis deux bonnes années en terme de recrutement pour l'apron (2014 et 2015), espèce dont la dispersion repose essentiellement sur les juvéniles.

Ainsi, des prospections réunissant le Syndicat du Chassezac, la Fédération de pêche, l'Université d'Aix-Marseille et le Conservatoire d'espaces naturels ont été effectuées le 27 et 28 juin dernier. Au total, ce sont 16 aprons qui ont été observés, 13 individus sur la station proche de la confluence et 3 individus bien plus en amont dans le secteur des gorges, portant le linéaire de présence de l'espèce sur le Chassezac à 18 km.

Les individus observés apparaissent être majoritairement des juvéniles de l'année dernière(1+), les autres seraient des individus nés en 2014 (2+).

Ces prospections s'inscrivent dans le cadre d'un suivi environnemental pluriannuel demandé par l'Onema suite au relèvement des débits, dont le maitre d'ouvrage est EDF et confié à la Fédération de pêche de l'Ardèche.